samedi 18 août 2007

Alain Bashung - Play Blessures (1982)



Avec « Play Blessures », Bashung passe la troisième : Pochette classieuse de Mondino, paroles classieuses d’un Gainsbourg pourtant peu concerné et sur sa seconde main. Et pour faire un tout cohérent musique … comment dire classieuse ! Peu habituel tout ça sur les planches vermoulues de notre Académie nationale de musique ! Du glabre moite, des mélopées de salles de bains pas aérées, du dada pelvis et lycée de Versailles, des robinets qui goûtent sur les sinus glacés de nos musiciens de studios à catogans abonnés à la chose morne binaire d’ici (ce petit orgue à un doigt, un peu partout est comme une libération) Et ce dégoût dans la bouche mon Dieu ! Grande leçon pour tous les Eudelines aristopunks du secteur.
Nous voilà plutôt donc frôlant la pelote déroulée par Colin Newman plus que la force basque (le fil de Newman viendra plus tard chez Novice) . De la New Wave triturée et pulvérisée au milieu des phrases du petit Lucien ou plutôt une vision du post punk d’ici glissant sur l’émail de la salle de bain et autour du glauque des mots… du Novö raide et saumâtre… Novövison en somme…La classe en somme…

Libellés : ,

2 Comments:

Anonymous pierre78 said...

ah c est bien mon fifi tu te mets enfin a la portée de tes fans. Bashung. Ah Bashung. Ils reviennent a ma memoire...N a t il pas débuté dans la coemédie musicale 'la révolution francaise ' ?

4:10 PM  
Blogger Philippe L said...

Oui la révolution française Robespierre avec Martin Circus qui lui tournait autour, il n’a pas fait pire depuis... d’un autre coté c’est difficile de faire pire…

5:45 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive