vendredi 4 août 2006

The OhSees - The Cool Death of Island Raiders (2006)



John Dwyer le chanteur des Ohsees a une voix toute bizarre, une voix éraillée et trop aiguë, une voix comme une soupape, une soupape qui laisserait échapper un minimum de ce qui reste enflé aux creux d'une poitrine remplie de hurlements rentrés, de choses pas très claires… La musique des Ohsees est toute bizarre elle aussi, du rockabilly écroulé, des ballades dysthymiques avec des chants d’oiseaux incongrus, presque n’importe quoi, comme si Dwyer essayait de noyer la moindre chanson, la moindre mélodie dans une atmosphère confuse et humectée. Au milieu de ce fatras psychobilly primitif, il y a deux morceaux électroniques, l’un des musiciens semble y être saisi d’une crampe sur un synthé antédiluvien et l'humeur est plus que maussade. L’album est produit par David Sitek, il est même presque trop bien produit, on aurait aimé un son plus lo-fi vaporeux comme chez le merveilleux Ariel Pink mais bon hein quoi !
On imagine aisément John Dwyer après une énième cure de Xanax infructueuse se promenant en compagnie de Bob Trimble et d’Ariel Pink dans le parc de la clinique psychiatrique où ils ont été admis par erreur. On les imagine tous les trois chassant l’écureuil. Pas notre écureuil rouquin et peureux, non plutôt cet écureuil gris qui pullule en Amérique du Nord, vous voyez cet écureuil gris qui ressemble à un rat peu farouche avec une longue queue sycophante. Si l’album de Tom Yorke vous assomme, c’est le disque qu’il vous faut, ils vont en vendre 350 et il sera réédité dans 15 ans. Où serons-nous dans 15 ans ? À la chasse à l’écureuil ?

Libellés :

3 Comments:

Anonymous pradoc said...

350 ? Ca me semble une estimation assez large...
J'ai bien envie de parler de ton site sur la Blogothèque, ou même de faire de toi l'un de nos rédacteurs...Mais je ne sais pas comment m'y prendre...Envoie-moi un mail si tu as envie que je fasse qqchose pour toi. Mon mail est facile à trouver, il faut cliquer sur mon pseudo sur le site de la Blogo.

PS : Entre écrivains, il faut se serrer les coudes.

12:08 AM  
Blogger Philippe L said...

Cher Pradoc impossible de trouver ton mail sur le site de la Blogothèque!!! Pour le reste je suis assez intéressé par ta proposition …

7:33 AM  
Anonymous pradoc said...

Salut !

mon mail : pradoc2001@hotmail.com

On va continuer la discussion via le mail. Ecris-moi qu'on discute cinq minutes de cette histoire et qu'on fasse connaissance.
A+

9:31 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive