jeudi 4 août 2011

Com Truise - Galactic Melt (2011)



Tiens j’aime assez ça ! Enfin, je ne sais pas tellement pourquoi j’aime ça, car intrinsèquement je ne devrais pas l’aimer, il faut dire que je suis à peu près déjà vieux et que ce truc est censément destiné aux « jeunes » et à leur raie des fesses apparente, je suis loin d’être le cœur de cible, je ne suis pas dans la niche, je suis un vieux croûton qui bronze à côté de la niche. Si j’ajoute que je suis bien incapable de décrire ne serait-ce qu’un petit peu de quoi il en retourne nous voilà bien avancé. Disons que j’ai encore l’impression d’être perdu au milieu d’une « installation » et que forcement parlant de celle-ci la tête en l’air je vais encore une fois trébucher sur cette petite murette invisible qui me fait toujours basculer dans les néons tête-bêche. Vous imaginez mon embarras et la consternation de l’assistance Bon, concernant Com Truise (l’anagramme est futée) le marigot connecté parle de dub-step américain, de Chillwave, le marigot connecté à certainement raison, personnellement je ne vois que du post bidule électro qui fait son malin, et finalement c’est ce que j’aime, ces années 80 fantasmées, ces patterns Klauz Schultz qui s’accrochent sur de la mollesse Italo-Disco, ce goût amniotique et rampant bourré de joie perplexe. Le genre de truc qui vous rend amnésique vaguement jeune et douteux. Finalement, je dois être suspect moi aussi.




Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive