lundi 10 septembre 2007

Glenn Mercer - Wheels In Motion (2007)



Sorti en catimini et dans une indifférence polie ce disque de Glenn Mercer est pourtant ce que l’on a pu écouter de mieux dans cette pour l’instant assez morne année 2007 (été frisquet, élections patibulaires…) Une chose classique louvoyant le plus souvent vers le troisième Velvet avec quelques traces raides des premiers Feelies ; vous voyez « Crazy Rhythms» ce grand disque qui inventait par la bande, discrètement et sans pancarte d’expérimentateur en chef brandie à la face d’un monde qui lui ne demandait rien si ce n’est d’écouter « Born to be Alive » et Patrick Hernandez en paix .
En fait « Wheels In Motion » est un disque de Glenn Mercer mais aussi un disque des Feelies sans Bill Million, donc s’il y a de l’intime dans les lyrics pour le reste nous sommes en terrain connu , avec moins de rigidité et d’invention qu’en 1980 et moins de guitares boisées qu’en 1986 (le merveilleux, The Good Earth) un peu à mi-chemin dans l’inspiration qui est donc raide et garnie , un peu dans les frondaisons avec de très beaux hauts « Whatever Happened » « Here and Gone » et si peu de bas…qu’il n’y en a pas. D’ailleurs en parlant de haut et de bas même « Within You, WIthout You/ Love » cette reprise casse margoulette des Beatles passe la rampe telle une sauteuse en hauteur svelte et croate. Donc écoutez ce disque et priez pour une arrière-saison solide et chaude…

Libellés :

8 Comments:

Blogger -Twist- said...

Hola super raoul. Comme toujours un délice. C11

9:23 AM  
Blogger skorecki said...

j'hésite à l'acheter, ça a l'air bien...
(comme vous n'avez pas répondu à ma réponse à votre réponse sur JIMMY DURANTE, je vous la recopie ici ... parce que j'aimerais savoir ce que vous en pensez ...)

je survolais votre blog et je me disais que -comme bayon- vous ne vous intéressiez qu'à la musique blanche (pourquoi pas?).
pour moi, noir et blanc, c'est l'équation reine de la musique ...et son mystère ...qui n'est pas près d'être résolu (le mystère de l'origine peut-être).
la haine que bayon a pour la musique noire tient sans doute à ses enfances africaines, à son dégoût des noirs, des femmes aussi, et il va jusqu'au bout de cette répulsion de ces créatures qui chantent avec le ventre, alors que selon lui, seules les voix de tête sont concevables, émouvantes, parfaites.
voilà, c'est juste un petit puzzle, une petite question: où avez vous rangé ces voix noires?

3:48 PM  
Blogger Philippe L said...

Je ne suis pas Boris Barnet (ni une jeune donzelle sortie du carton à chapeau ! ) Ma réponse est chez vous… pour ce qui est du mystère « Strange Fruit » est une équation effroyable mais d’une beauté … en restant mathématique c’est la réponse


http://www.youtube.com/watch?v=Hfb8m9cEYwA
http://www.youtube.com/watch?v=h4ZyuULy9zs

8:54 PM  
Blogger skorecki said...

je vais vous répondre chez moi, ok?

9:11 PM  
Blogger Philippe L said...

Allons-y, Alonzo!

9:25 PM  
Blogger -Twist- said...

Oualalalalalala, merci de la découverte mon bon raoul. En effet, très bel album.

8:51 AM  
Blogger -Twist- said...

Fouyayaya, ayé je suis fan.

1:58 PM  
Blogger skorecki said...

le cd est arrivé ce matin: à première écoute, grosse déception, je déteste le boom boom de la batterie, ça m'empêche d'apprécier le reste, en fait, de la même famille de musiciens, je préfère le best of de LUNA, très velvetien, vraiment.

11:46 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive