dimanche 28 janvier 2007

Julie Tippetts - Sunset Glow (1975)



Donc voilà Julie Tippett(s) ! Après avoir quitté Brian Auger dans le fracas et la vaisselle brisée (qui garde les enfants ?) notre Jools Julie épouse un certain Keith Tippett , autre tâteur de claviers (c’est une manie) mais lui très free-jazz tu vois j’improvise tout ça… Donc nous voilà avec la toute nouvelle Madame Tippett et sa coupe afro disparue, et ce disque « Sunset Glow » réputé « Rock Bottom » en fille , assurément il y a de cela , Julie est accompagnée par une bande de « Jeune turcs » de Canterbury et elle psalmodie admirablement quasi comme Robert Wyatt! Pourtant il y a une différence de nature entre « Sunset Glow » et « Rock Bottom » même palettes de couleurs même pinceaux même filaments brisés dans la texture de la voix mais chez Wyatt il y a beaucoup plus de douleur, plus de renaissance par le chant, un chant qui flotte sur les mélopées le tout passant directement dans le cœur de l’auditeur avec une fluidité toute aquatique, du liquide vers du liquide … Chez Julie Tippett(s) on reste dans une contemplation des sentiments un peu vaporeuse (vapeur d’eau), chant d’amour mélancolique mais pas renaissance sublime , pas de tête ressortant de l’eau à la recherche d’un hypothétique oxygène , peut-être qu’un divorce et un remariage sont moins traumatisants qu’une chute peu croquignolette à base de lysergie mal maîtrisée, peut-être ? C’est pas si sur … Néanmoins le Tippett(s) est très bon notez le sur votre calepin … au suivant ...

Libellés :

1 Comments:

Anonymous Richard G. said...

Vu Keith Tippett en concert au festival de jazz de Grenoble il y a une huitaine d'années. C'était parfois intéressant, mais souvent éprouvant. Free et lourd. Plus grand'chose à voir avec ses célestes envolées chez King Crimson au début des années 1970.

5:41 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive