jeudi 15 juin 2006

Nouvelle Vague - Bande à Part (2006)



Je me demande pour qui ce disque papote nonchalamment. Pour le poisson rouge penaud dans son bocal ? Pour le type qui regarde le poisson rouge dans son bocal ? Pour les plantes vertes qui entourent le type qui regarde le poisson rouge dans son bocal ? Vastes questions, à peu près métaphysiques ! Le premier Nouvelle Vague était un concept mou presque finaud -reprendre des classiques Post-Punk (niou wave, chez nous) avec des arrangements bossa nova, genre Ian Curtis on the rocks t-vois l’idée-, sympathique dans son insignifiance le truc, avec même un petit savoir-faire non dénué de jolies intuitions dans les arrangements. Donc rebelote, donc reconcept et là j’exhorte, je fulmine, j'ulule presque !! Ca suffit maintenant il va falloir trouver autre chose parce que sinon hein je vais sérieusement sortir de mes gonds, bordel de merde (saloperie de poisson rouge) !!! !! Evidement je devrais aimer tout ça « Bande à Part », l’un des plus guilleret Godard , une tracklist d’île déserte (Blue Monday, I can't Escape Myself, Ever Fallen In Love … ) et résultat je ne suis qu’énervé et presque circonspect par mon propre agacement … Comment reprendre aussi mal Blue Monday par exemple ? Genre endive lounge je vous mets combien d’olives ! Franchement vraiment ! Comment surtout vider « I can't escape myself» de toute sa terrifiante moelle de toute cette pâte de sincérité absolue qui fait le prix et la singularité d’Adrian Borland. Céans en ballade feux de bois avec claquement de doigts et harmonica boy scout ( oui des claquements de doigts !! Salopards !) on peut affirmer sans inquiétude aucune que l’interprète trahie grandement l’œuvre…. Ne pas oublier qu’Adrian Borland lui est mort de ne pouvoir s’échapper de lui-même et qu’il ne s’est pas pendu dans un ascenseur lounge un Get 27 dans la main.. .
Evidement j’exorcise comme si un voisin plein de goût trouvait la clé de mon coffre à jouets et se mettait innocemment à badiner avec eux d’une manière non adéquate et sybarite … Donc mes exhortations ne concernent que moi… D’ailleurs il m’arrive certain jour de vivre autant de choses qu'un poisson rouge, il m’arrive aussi parfois de fumer toutes les plantes vertes qui m’entoure, il m’arrive aussi de…

Libellés :

1 Comments:

Anonymous ZB said...

Déjà, la reprise de "Teenage kicks" sur le simple tournait à la tragédie...
Pour te remettre de tes émotions,offre toi, si ce n'est pas encore fait :
adrian borland-the amsterdam tapes

10:16 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive