lundi 6 février 2006

Le « croquignolet » du jour - Daevid Allen


« J’ai deux façons de jouer de la guitare, Rude and Banana et Camembert. Quand je suis pourri, je suis très camembert. Quand je suis pur, c’est plutôt Banana » Croquignolet non ? Daevid Allen est en tous les cas un authentique doux dingue, beatnik australien qui atterrit en Europe au début des années 60, il vit un temps sur une péniche à Paris, rencontre Robert Wyatt et Kevin Ayers à Majorque, et crée bientôt les primesautiers Soft Machine. Toute une histoire ! il se produit par exemple sur scène coiffé d’un casque de mineur lampe frontale allumée dans un grand élan proto-prolo incontrôlé.... Apres un concert en France il est refoulé par les douaniers britanniques qui devant son aspect de freak excentrique lui interdise l’accès de leur délicieuse contrée mordorée. Pas plus décontenancé que cela Allen retourne à Paris où il enregistre deux albums solos Mystic Sister (1970) et surtout Banana Moon (1971) avec le sublime Memories et Robert Wyatt qui gazouille par dessus. C’est lui qui tient la guitare très Camembert-Rude an Banana sur l’album Obsolete (1971) de Dashiell Hedayat. Il vie en communauté dans une ferme de l’Yonne et bientôt l’aventure Gong commence. Une sorte de tribu baba cool qui écumera l’Europe seventies de concerts ravissants en gigs fumeux, drôle et grande aventure , propension à la fumette rigolote assez prononcée . Pourtant au bout d’un nomment Allen fatigué de tout ce toutim bananocosmique se retire dans les îles Baléares et ce pour des raisons à priori purement lysergiques !! En 78 en pleine période punk il réapparaît, très Camembert éclectique il invente le Hippie-Punk avec le groupe Here & Now où il tente dit-il « de combiner le coté rapide et bruyant du punk avec l’élément planant » vaste programme !! Evidemment avec tout ça il se retrouve bientôt sans argent, en 1982 il rentre donc à Melbourne où il devient chauffeur de taxi !! Imaginons le dialogue avec ses clients interloqués « J’ai deux façons de conduire mec : Rude and Banana et Camembert. Quand je suis pourri, je suis très camembert. Quand je suis pur, c’est plutôt Banana, pourquoi tu me regarde comme ça mec ? » Pour finir une délicieuse anecdote il aurait songé un temps filmer et enregistrer son suicide sur scène, bien Camembert tout ça !!

http://www.planetgong.co.uk/maze/blurbs/daevid.shtml

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive