jeudi 4 août 2005

This Heat - Deceit (1981)


Une grande cause perdue, un grand fourre-tout bordélique mêlant free jazz rachitique, post punk rêche, world musique imaginaire (comme les Raincoats), la liberté structurale du Jazz, l’énergie du punk en plus, une succession de collages, de guitares atonales et de voix psalmodiées donc forcement hein une sacrée régalade ! Choc frontal entre l’école de Canterbury d’Henry Cow le Krautrock de Can, Neu!, Faust et le punk, et puis petit à petit un peu de normalité assumée sur des titres comme A New Kind Of Water , Paper Hats (splendides) où This Heath rejoint Wire c’est vous dire.





Le premier album (sans titre) sortit en 1978 est encore rude expérimental voire incandescent, sans concession, avec des blocs de musiques énormes comme The Fall Of Saigon , Rainforest … et surtout l’hallucinant et prémonitoire 24 Track Loop , mixe saugrenu de Jungle et de drill n'bass circa 1977 étonnant non ?

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive