mercredi 3 août 2005

Hackamore Brick - One kiss leads to another (1970)


Un seul album en 1970, One Kiss Leads to Another rien d’autre, aucune autre marque laissée par ses oiseaux la, mais on pourrait dire que l’album se suffit à lui-même, un petit miracle. Ici il faudrait parler avant tout de fraîcheur, de la fraîcheur (la candeur aussi) des premières fois, comme s'ils mettaient toute leur énergie gracile dans le truc, un concentré de rock doux entre Lovin Spoonful et la seconde manière du Velvet, oui le Velvet apaisé et frais en apparence, celui du canapé et de Loaded loin des expérimentations, un grand groupe de Rock à l’entrain trottinant. Tout chez Hackamore Brick semble venir naturellement, merveilles pop addictives (Radio, i Watched You Rhumba), ballade tire lame (Peace has come) nimbé de guitare raide et de piano électrique tendre (Wurlitzer ?) , un titre intriguant (And i wonder) orgie inconvenante entre le Murder Mystery du Velvet et les Doors, bon je m’arrête là tout est quasiment excellent, assurément à classer non loin de Jonathan et de ses amoureux modernes.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive