mercredi 15 septembre 2004

Orchestre Rouge

Orchestre Rouge c’était quoi ?
Un mélange étonnant on dira, soit la lourdeur métaphysique de Joy Division et du Post-Punk anglais, la conscience politique de Clash et son ouverture vers le Reggae et le dub, une vision plus artistique venant du punk New Yorkais, Television pour les guitares aventureuses et le Velvet pour le romantisme urbain. Orchestre Rouge c’était aussi et surtout la découverte d’un vrai personnage d’une voix à l’accent attachant, la découverte de Theao Hakola sorte d’aérolithe tombé comme par hasard au cœur de l’agitation Punk parisienne, Un Américain à Paris version destroy, mais pas n’importe quel américain, né à Spokane descendant de mineurs finlandais il commence à militer très jeune vers l’age de 15 ans dans l’Amérique sinistre du sinistre Nixon, pour l’écologie pour le droit à l’avortement, il part ensuite risquer sa vie en militant contre le fascisme de Franco sur le terrain en 1975 avec le Comité américain pour l’Espagne démocratique, se passionne pour l’histoire de la guerre civile espagnole qui sera un thème récurant chez lui, devient petit à petit un agitateur un peu souterrain.. Donc voilà en 1978 il débarque à Paris pour apprendre le français et reste planté la, animateur et producteur d'émissions (Nova, France Inter, RMC, Cité 96) et acteur de théâtre dans Mahagonny de Brecht/Weill... comme happé par le maelström Punk il fonde Orchestre Rouge en 1980 et Yellow laughter produit par Martin Hannett sort bientôt chez RCA. Theo Hakola à un peu renié cet album par la suite, reprochant à la production de Hannet de ne pas avoir saisit l’urgence du groupe, c’est pourtant un travail assez convainquant je trouve même si on est loin du Closer de Joy Division le chef d’œuvre de Hannett, l’album regorge de merveilles acides « Speakerine » émouvantes « je cherche une drogue qui ne fait pas mal » »arides « the consul »… Le second album, Passion Fodder sera donc plus dur et près de l’os, voulu plus incandescent il manque de couleurs et d’une vrai ligne directrice je trouve. Ensuite Hakola crée Passion Fodder mais c’est une autre histoire.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive