dimanche 12 septembre 2004

Frissonnement Rilkien

Oui la voix c’est ce qui persiste, repli et frissonnement Rilkien chez Nick Drake qui cherche le détachement le neutre la disparition, il cherche à s’élever à quitter ses démons à s’absenter de lui-même dans un bruissement mais n’y parvient pas, voilà pourquoi c’est si bouleversant, en même temps il y a aussi comme un trait de lumière constant, c’est plus que du témoignage c’est plus que de l’intimité c’est une trace persistante, une autre manière d’appréhender le monde…

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive