dimanche 6 mai 2018

Milton Nascimento - Courage (1968)

C'est le premier disque de Milton Nascimento destiné au marché nord-américain. Il a été enregistré aux studios Van Gelder (encore eux) dans le New Jersey sous la patte experte de Creed Taylor (encore lui). Les orchestrations sont peaufinées par Eumir Deodato et les sidemans qui s'agitent en sous-main ne sont pas les derniers portes-flingues venus (Herbie Hancock, Airto Moreira et Hubert Laws). Cordes coruscantes, cuivres brasillants, orgue agnostique, c'est un disque qui pourrait de prime abord paraître un peu trop luxuriant, ce n'est pas un problème, car l'essentiel n'est pas là... L'essentiel c'est la voix de Nascimento, une voix extraordinaire dans tous les sens du terme, une sorte de plainte frôlant le surhumain, une voix blanche où l’absence de vibrato caractéristique de la Bossa Nova s’allie paradoxalement à un lyrisme débordant. Bref, une voix comme on en rencontre peu (et même dans les saumâtres télés crochets des temps qui nous occupent).


Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive