jeudi 29 mai 2014

The Lost Jockey - The Lost Jockey (1982)



Ce Lost Jockey est un peu comme le jockey perdu de René Magritte un bidouillage, que l’on observe avec un brin de condescendance en se disant qu’il n’y a parfois pas plus vieillot que la vieille avant-garde.
Belles influences, Glass, Reich, Eno mais résultat aux petits pieds. On sauvera un titre, le troisième (Matters Of Theory), le reste fluctue dans un indécis ennuie itératif. Andrew Poppy (l’homme qui se cache derrière tout ça) fera mieux par la suite. On lui doit notamment quelques beaux accommodements de cordes chez Coil, Psychic TV ou les Strawberry Switchblade (joli triumvirat sybarite). Ce n’est pas grand-chose, mais c’est déjà ça.




Libellés : ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive