dimanche 25 octobre 2009

A Place to Bury Strangers - Exploding Head (2009)



Et voilà que le neo-shoegaze lève sournoisement le bout du nez, et voilà que les primesautiers A Place to Bury Strangers appairassent toujours stiff et raides dans un second album qui ne décevra pas les amateurs du genre puisqu’ils y retrouveront tout ce qu’ils aiment : ces murs de distorsion à loyer modéré, ces rythmes abrasifs, ce chanteur maigrichon qui s’accroche au maelström (tout en regardant ses chaussures...) Pour la distorsion le fan neo-shoegaze de base sait déjà qu'Olivier Ackermann leader affiché de la clique sonique dont il est ici question est aussi l’inventeur d’une pédale multi-effets assez prisée du microcosme (Lightning Bolt, Wilco, U2, TV on the Radio l’utilisent également ...) donc il n’y a pas de mauvaises surprises à avoir, pour ce qui est des rythmes abrasifs il n’y par contre pas d'explication rationnelle (la carence en fer ?) quant à la maigreur vocale elle paraît rédhibitoire (c’est un problème). Pour le reste et pour tout le monde, les A Place to Bury Strangers sont toujours noir c’est noir, obnubilés par la mort et la destruction (Aleister Crowley est là, Charles Manson aussi, avec toute la famille...) et toujours plus My Little bloody Jesus Valentine qu’immaculés dans l’architecture globale de leurs morceaux : un bienheureux assemblage de bruit blanc monté sur des textures pop moribondes. Bref un peu à l’écart des quelques revivalistes vaporeux qui encombrent un peu trop le secteur : que du bon (bruit concassé) et rien que ça.


Libellés :

4 Comments:

Blogger Philippe L said...

http://www.deezer.com/music/a-place-to-bury-strangers/exploding-head-393642

...

11:33 AM  
Anonymous Rupert Withglee said...

le problème avec ce genre de groupes, même les meilleurs d'entre eux, c'est qu'ils font peu ou prou toujours le même disque. Il suffit donc d'en écouter un... En quoi celui-ci est-il plus intéressant que le précédent ?

2:34 PM  
Blogger Philippe L said...

Il n’est pas plus intéressant (et même moins) mais il y a une indiscernable microévolution . À ce rythme-là nous atteindrons la station Fleetwood Mac en mars 2097.

Merci pour ton commentaire mon bon ruppy...

4:13 PM  
Blogger -Twist- said...

Bon, en live, objectivement, ca poupoutre bien. Pas les oreilles qui saignent mais pas loin. Surtout quand tu as un public venu pour MGMT.

2:49 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive