mardi 10 mars 2009

Robyn Hitchcock - I Often Dream Of Trains (1984)



Que faut-il pour faire un bon disque,? Une bonne dépression presque encore là, une guitare en bois et un piano de chez bastringue… Rien de plus, rien de moins.. On se pose sur un canapé, la voix d’un côté les instruments de l’autre, la dépression derrière et on laisse tourner la bande… tout paraît simple et d’une fluidité presque naturelle… encore faut t-il être vraiment ex-déprimé et corrélativement inspiré, dandy décalé barretien, anglais et excentrique … Bref en un nom être Robyn Hitchcock

C’est un bon disque, son meilleur disque, le plus près de l’os, celui où le cocasse surréalistique a le plus de mal à dissimuler des teintes bouleversées. Le disque d’un homme seul sur son canapé, le disque d’un rêveur ferroviaire, craintif et hésitant, plus ballotté que révolté.

On trouvera des mélodies curieuses et belles qui se débattent dans un monde étrange, délabré et un peu de guingois… Une cohérence tranquille, du drôle et du touchant et surtout un style propre et donc de l’invention... brigade légère, guitares boisées, piano (de chez bastringue) qui doit plus à Satie qu’au boogie et déprime encore latente ; rien de plus pour transcender les influences (Dylan, Barrett …) et s’inventer, se trouver, vraiment.

Libellés : ,

1 Comments:

Blogger Philippe L said...

http://www.youtube.com/watch?v=6bNdOf57aHE

11:41 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive