jeudi 19 février 2009

The Distractions - Nobody's Perfect (1980)




Las et peu inspirés nous arpenterons aujourd’hui les rivages du factuel :

Un pied Buddy Holly, un (petit) pied Costello, un pied Feelies première manière (ce qui nous fait trois pieds.) Un genou clair et raide psycho Talking Heads, un autre plus souple et spectorien mais plein d’épanchement de chez synovie… un mollet sans gras alerte punk pire que le mollet galbé de ma sœur, un autre Power Pop plus Power Pop que la coupe playmobil de Moon Martin., bref que du bon dans les bas morceaux. Le reste tout ce qui est du domaine du haut, de l’éminent et du distingué, sera sûrement évoqué un jour par les douteux scribouilleurs mous guevaristes des « inrocks », ce sera au cœur d’un énième numéro libellé trésors cachés ; le numéro qu’il vous faudra ne pas rater sous peine de rester penaud.

Libellés : , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive