dimanche 19 octobre 2008

The Fatima Mansions - Bertie's Brochures (1991)



Le pire et le meilleur de ce bon Cathal Coughlan. Le pire : deux bidouillages electro pour faire le compte… Le meilleur : deux titres splendides en ouverture et pour mieux (en) finir deux reprises sublimes, Long About Now de l’ontologique Scott (Engel) Walker et surtout The Great Valerio du barbu définitif Richard Thomson. Ecoutez cette voix qui s’élève au-dessus des fagots, cette voix qui monte vers les nuées qui tourne autour des stratus, écoutez cette putain de cover dans les nuages ! Cathal est grand Cathal est immense !

Ah ! Oui j’oubliais le pire en mieux et pour faire le compte, une version sarcastique et pas piquée des hannetons de la scie « remiste » Shiny Happy People et un prêche furibard anti Mario Vargas Llosa qu’on se demande bien pourquoi.


Libellés : ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive