jeudi 29 mars 2007

Détour - Edgar G. Ulmer (1945)



Six jour de tournage, une voiture, deux d’acteurs et les quidams qui passaient par là... une route bien droite, du brouillard et la nuit noircie pour cacher l’absence de décors, l’éclairage qui change bizarrement au milieu des scènes (fondu enchaîné direct live !) Un travelling sur des poteaux téléphoniques comme chez Borzage, un peu plus loin un fil téléphonique arme involontaire d’un homicide proprement hallucinant et non voulu. Road movie avant Rossellini , film noir archétypal (femme fatale, flash-back, force du destin) série B séminale où tous les zozos de la nouvelle vague iront puiser sans vergogne (Gun Crazy Had hoc…) un scénario et des dialogues finalement pas si rachitiques que ça...
Voilà donc « Detour » d’Edgar G. Ulmer : film à la poésie sèche et charbonneuse et au budget équivalant à 4 secondes de Blockbuster anonyme …

Pour la poésie avant de se spécialiser dans la série b famélique de chez PRC, Ulmer était assistant chez Murnau, pour l’anecdote un peu raide Tom Neal l’acteur tout bizarre « héro » de ce film finira par trucider sa femme 20 ans plus tard, pour de vrai pas par erreur et sans fil de téléphone.

Libellés :

1 Comments:

Anonymous pradoc said...

Tu m'envoies une copie du film ?
Sérieusement, j'aimerai bien le voir. J'ai toujours adoré les films noirs.

6:39 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive