lundi 1 janvier 2007

Pere Ubu - Why I Hate Women (2006)



I wait for the dawn but I fear the dawn will not come back
I wait for the dawn but I fear the dawn will not come back
What will you do for me?
What will you do?

Le problème de David Thomas et de ce type de caractères c’est que l’on doute forcement d’eux ... tout ces dadas, Pataphysiciens et autres foutraques hein ! Forcement ils sont détachés au-delà voltigeant dégagés de la somme d’obligations communes envers les sentiments alors que ... hein !? y a t-il un appareil mesurant la peine et les tourments chez Alfred Jarry ou Jacques Vaché ? Une chose est sur derrière le lourd-léger Crocus Benemoth et son amour pour les fleurs et les petits oiseaux il y a surtout David Thomas un type qui vibre et pas pour rien et pas de rien … Il suffit de lire les lyrics de cet album (sorti dans une indifférence molle cette année ) pour s’en rendre compte, il y est question principalement des femmes et des rapports avec elles et que c’est dur et pas si simple voir même terriblement plombé plombant parfois :

There is a shadow hangin over me
It's dark and gray and blocks the sun
and I think it's you
The sun does not warm me
The clean rain does not fall
In my head is a white room where all the good things go
A man with a bag walks in,
drops it on the floor and he goes
Goodbye
Goodbye
Goodbye
Goodbye

Pour venir vraiment au disque, il est étonnant d’une hauteur inespérée après 35 ans d’activisme sonore ( le post-punk avant même les punks, la manière psychotique de David Byrne, les Pixies et plein d’autres choses ragoûtantes tout ça … ) Avec un son complètement ramassé et brutal et des titres parmi les meilleurs de Pere Ubu ! « Two Girls (One Bar) » vigoureux et magnifiquement déstructuré avec cette basse sournoise, « Babylonian Warehouses » d’une tristesse insondable avec un fort goût de cendre.. « Blue Velvet » blues post atomique zébré de synthétiseur … « Flames Over Nebraska » « Mona » et « Caroleen » punk-songs terribles que les petits cons (retours du rock en the ) rangent leurs perfectos le vieux gros chauve les enterre allégrement ! On finira par deux climax tortueux et terrifiants mais néanmoins presque bouleversants « Stolen Cadillac » et « Synth Farm » disque formidable, disque de l’année … je vous emmerde , What will you do for me ? !

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive