jeudi 22 décembre 2005

la Fiancée Juive - Rembrandt (1664)



Pour reprendre l’idée de Daniel Arasse l’émotion est aussi dans le détail dans cette main pas encore atteinte pleinement par le pigment du rouge, main qui se pose sur une poitrine, comme voulant contenir ou accepter les sentiments de l’autre on ne sait pas bien. Sur cette main il y a une autre main délicate elle, celle de la fiancée qui semble accepter tout cela. Sur les bords rouge coagulé on est chez Olivier Debré ou presque. Le sujet du tableau c’est le rouge et donc accessoirement les fiançailles. On ne sent pas le monde, plus un reflux sur la sensation … la main sur la main, les regards dans un vide différent mais commun celui du sentiment amoureux.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive