mercredi 6 juillet 2005

Bruce Palmer - The Cycle is Complete (1971)



Comment dire voilà ce truc est quand même un poil oublié, obscur et quasi introuvable, Bruce Palmer était le bassiste originel de Buffalo Springfield vous voyez le premier groupe de Neil Young, et bien donc ce disque « The Cycle is Complete » seul et unique est une petite merveille et une chose pour tout dire stupéfiante, stupéfiante est bien le mot, le gars Palmer forçant sacrement sur les cigarettes qui font rires et les cachets qui font vadrouiller allégrement dans l’air. Pour situer un mieux la chose, les quatre titres qui constituent l’album, sont une longue suite d’improvisations articulées autour de la basse de l’oiseau Bruce Palmer, violons , oboe, tambours, congas et voix se répondent dans une sorte de mantra souple qui n’est pas si loin du Future Days de Can , un mélange de free jazz , de musique indienne (enfin l’idée que se fait un musicien américain défoncé de la musique indienne) de vapeurs psychédéliques, ajoutez des titres croquignolets « Alpha Omega Apocalypse », « Calm Before The Storm » et le tour est joué. Bon c’est un brin reboratif, mais on écoute ça avec un joli sourire au coin des lèvres, celui du vieux punk qui se dit que les vieux babas chevelus quand même parfois c’est bien.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive