jeudi 17 mars 2005

Odilon Redon - (1840-1916)


…L’art distant d’Odilon Redon de spiritualité si rare, moire tremblante à la surface d’une eau transparente et suspecte dont le fond serait de nacre et de corail et qui symbolise assez bien, à la manière littéraire, ces fermentations obscure, est à l’opposé de leur tache, puisqu’il tente de contenir dans l’éclat cristallisé de ses bijoux et de ses fleurs, ce qui n’est qu’hésitation, frisson, passage mouvement indéterminé. Elie Faure – L’Art Moderne II

Peindre un sentiment vaste programme, le symbolisme est une chose un peu vague en peinture il s’agit de reprendre à la musique son pouvoir d’évocation, utiliser l'analogie, l'altération du réel, jongler avec les signes se laisser aller aux parfums aux sons à l’alchimie enfouie qui relie les choses, et se faisant se libérer des contraintes formelles. Odilon Redon est un merveilleux exemple il est influencé par Poe et Baudelaire il est d’ailleurs l’illustrateur des Fleurs du mal, Huysmans dans A Rebours évoque son art magique, il tente de peindre le secret des choses, l’expérience intime des êtres le mysticisme transcendant, il ne représente que des émotions, son onirisme tue la réalité et simplifie les figures à l’extrême faisant fondre sa peinture en abstraction merveilleuse, il annonce modestement tout l’art du 20°Siècle.




Roger et Angélique - 1889

http://www.ibiblio.org/wm/paint/auth/redon/

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive