vendredi 25 mars 2005

le Dandy et le Decadent

L’œuvre chez le Dandy c’est lui son émanation ses attitudes sa morgue plus que ses oripeaux (Huysmans était pauvre) il cherche à éclater au grand jour pour mieux quitter ce jour pour se retrouver malgré les regards , plus il est détaché plus il est en lui, les décadents chantent sur les cendres du monde ils se retrouvent donc dans le détachement et l’orgueil mais certains décadents ne s’affichent pas ,solitaires et dans l’ombre ils ne sont pas l’émanation d’eux-mêmes et se retrouvent souvent dans le mysticisme, c’est une attitude foncièrement aristocratique d’ailleurs tout ça peut vite mal tourner, toute cette époque a donné naissance à de multiples branches un peu sauvages, on peut partir de Baudelaire et finir suivant les diverses ramures à Maurras en passant par Daudet ou à André Breton en passant par Lautréamont.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive