mercredi 1 septembre 2004

David Crosby-If I Could Only Remember My Name

Oui le grosse morse largué à la moustache légèrement saupoudrée de cocaïne qui hante nos esprits a été autre chose que gentiment pathétique, c’était il y a très longtemps il faut dire dans un autre siècle, il a même été l’auteur d’un album classique If I Could Only Remember My Name, grand disque vraiment brûlant et même d’une urgence insoupçonné , d’abord le titre If I Could Only Remember My Name tout un programme ! Il faut dire que le début des seventies voit le flower power sombrer dans une grande gueule de bois, un mal de tronche insurmontable le début de la fin des illusions communautaristes le passage à des drogues plus férocement addictives l’hédonisme s’éloigne peu à peu et une tristesse incommensurable envahie les disques de cette époque, donc le disque de Crosby est lui aussi lourd et mélancolique mais d’une musicalité rare ; il faut dire que le casting est à la hauteur, Neil Young, Joni Mitchell, Graham Nash, deux trois Gratful Dead et Jefferson Airplane un Santana égaré, l’ensemble des musiciens vivants en communauté le disque a un cohésion formidable, tout à tour épique (Cow Boy Song, Laughing) ou romantique (Traction in The Rain), crescendo de voix « à la CSNY » (Music is love, What are their Names) tout en vraiment excellent et est bien l’égal des meilleurs disques de Neil Young.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive