samedi 28 octobre 2006

Joey Stec – ST (1976)



Pour les non familiers (les pauvres !) Joe Stec était l'un des membres (éminent je ne sais pas) de The Millenium conglomérat gracile formé par Curt Boettcher et Gary Usher. Notre ami Stec batifole par exemple sur "Begin" merveille de pop baroque et bref classique d'une époque pourtant riche en classique … Bon vous voyez c’est bon je peux commencer ? ok merci c’est bien urbain ! Et bien imaginez-vous que Joe Stec à sorti un album ! Et tout seul en plus ! Et … en 1975 ! Captivant non ? Cet album idoine (je ne dirais pas éponyme je déteste éponyme dieu me chatouille !) Cet album donc est un genre de semi-classique entre Badfinger et Big Star (ce qui n'est pas rien) ! Subséquemment peu baroque antinomique de "The Milleniun" plus dans la trace de la fin de queue de comète des Fab Four avec un quota appréciable power pop et des ballades un peu laconiques toc toc Neil Young êtes vous las … et même griotte sur la galette des saxos langoureux middle of the road rien que ça ! Bien gentil vous allez me dire mais où est la singularité hein !? Et bien la singularité du truc pour un disque paru en plein milieu des seventies c’est qu’il y a quelque chose de joyeux et de même très peu conséquent dedans,- le peu conséquent qui est d’ailleurs une étape nécessaire vers le bonheur sachez le bien-. On imagine tout ça Joey Stec les fleurs dans les cheveux Joey Stec et le bonheur tournicotant autour de lui et lui tournicotant autour d’une cohorte de semi-dépressifs en pleine absorption hagarde du peu de fleurs fanées restant des sixties … ne pas confondre fleurs et fleures, glurps !. D’après Robert Totologe mon informateur, "le bonheur (étymologiquement la bonne chance) est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents." … Joey Stec est donc un Alex Chilton radieux un Chris Bell désembourbé un Peter Ham pas pendu … En fait j’exorcise car ces trois là hein !? Sinon Sandy Salisbury autre rossignol membre de « The Millenium » est à ouïr aussi,dans un genre plus dévergondé.

Libellés : ,

1 Comments:

Anonymous Rupert Withglee said...

Ca donne envie, foi de Rupie !

10:05 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive