lundi 13 mars 2006

Une porcelaine sur le buffet



J’aime, j’aimais - je ne l’ai pas revu depuis une éternité - Le Diable au Corps de l'ignominieux Autant Lara. Enfin, j’aime, j’aimais surtout Micheline Presle, délicate comme une porcelaine prête à tomber du buffet. Gérard Philippe lui comme toujours était, un peu trop fiévreux faisant s’affaler le personnage du côté de chez Stendhal, une mauvaise interprétation de Stendhal d’ailleurs. Fièvre oui certes, mais légèreté et détachement aussi. J’ai toujours trouvé le jeu de Gérard Philippe plombé-plombant, trop métaphysique, pas assez aérien même quand il se veut léger (Fanfan.) Autant Lara lui aussi avait poussé le personnage dans les bas-côtés du fiévreux. En vieillissant le rôle, un nouveau Julien Sorel, il tournicotait autour de Stendhal lui aussi et se faisant annihilait le vrai potentiel scandaleux du roman … Ce qui n’empêchera pas le film d’être un scandale énorme et ce pour d’autres raisons, un affront supposé au patriotisme notamment, de l’écume en somme.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive