dimanche 2 janvier 2005

Francisco de Goya


Doña Isabel Cobos de Porcel - 1806

Derrière ce portrait alimentaire et presque faussement serein on cherche le vrai Goya celui des Désastres celui qui fait entrer le démon dans son art, décapitions, pendaisons fusillés et cadavres délaissés, Goya est le peintre du sang peut être le premier à introduire l’infernal chez l’humain et non l’inverse, la ou la peinture Italienne empreinte de sentiment religieux coupe un peu l’art de son monde souterrain, lui le révèle à l’univers.


Grand fait d'armes! Avec des morts! Désastres de la Guerre

Libellés :

1 Comments:

Anonymous mélusine said...

Vous écrivez "faussement serein". Je ne crois pas.
Il y a là de l'amour comme dans La Maja Nue, portrait de
sa maîtresse.

"Peintre des désastres" dans ce qu'on appelle LES CAPRICES
est l'illustration de la rage destructrice, assassine de la
guerre de conquête napoléonienne.

10:21 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive