vendredi 7 janvier 2005

Alain Peters



Qui connaît cette voix d’une tendresse infinie, qui connaît ces mélopées poignantes, chantée dans un créole mélancolique et nostalgique, qui connaît surtout Alain Peters ? Un chanteur Réunionnais au destin tragique et à la fulgurance assumée au travers d’une vie marquée par l’alcool et l’autodestruction. Alain Peters est d’abord dans les années 70 une sorte de Pop Star locale écumant les bals de l’île avec une prédilection pour quelques standards de Led Zepellin, Hendrix, Beatles... Puis petit à petit il prend conscience de sa " Creolité " et en même temps qu’il plonge dans l’alcool il découvre le M’aloya, musique traditionnelle Réunionnaise et la Takamba, une sorte de guitare sahélienne qui va définir son style, pour simplifier-on dira que ça sonne comme du blues, un blues rêche et émouvant au plus haut point comme si cette musique après être passé par le Delta du Mississipi et après quelques détours revenait à ses racines africaines juste un peu plus à l’Ouest... Les seules magnifiques traces laissées par Alain Peters ont été enregistrées pour la plupart du temps sur des magnétophones 4 pistes un peu légers, elles n’en sont que plus émouvantes et intimidantes. (Il y un album disponible Paraboler qui regroupe pas mal de titres). Loin des clichés touristiques et de la prétendu World Music, Alain Peters est un chanteur secret à découvrir d’urgence, il est mort d’une crise cardiaque en 1995, l’une de ses chansons s’appele "Mangé Pou Le Cœur" il était aussi un poète magnifique...

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive