dimanche 5 décembre 2004

Le Roman d’un tricheur


Ce qui frappe dans Le Roman D’un Tricheur c’est la modernité du film, modernité des mœurs et des situations et surtout modernité narrative Guitry totalement néophyte et sans technique inventait au fur et à mesure, il inventait comme tous les écrivains cinéastes, Cocteau, Pagnol ou même Duras une sorte de grammaire vierge et complètement neuve, il suffit de revoir le générique exquis et la première scène génial pour être complètement immergé dans le film, on est très loin du fameux théâtre filmé et c’est du pur délice

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive