mercredi 19 mai 2004

Kill Bill 2

Bon c’est quoi le cinéma de Tarantino ? des morceaux de cultures remixés jouissifs, une propension a filmer la parole a lui laissé du temps voir même avec une certaine lenteur amusée, quelques éclairs de vitesses de temps en temps quand même, le temps de la parole contre (et)la vitesse des images, il y a plus de vitesse dans Kill Bill 1 un plus de lenteur assumée dans Kill Bill 2 mais c’est de l’une des essences même du cinéma dont il est question, une sorte de délectation vers le plaisir celui du spectateur et celui du metteur en scène le moindre plan suintant le plaisir fétichiste, c’est aussi une manière de créer des icônes amusantes, Uma Thurman ,en vengeresse symptôme assumé de désir, fantasmée comme représentation potentiel de la vitesse, et puis il y a le corps lourd de Michael Madsen qui fait tout avec résignation et lenteur et qui est un personnage très touchant.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

un compteur pour votre site
OpenDrive