samedi 28 mai 2005

Pacadis et Bulteau

Dans son recueil de chronique « Nightclubbing » Alain Pacadis parle d’un film de Michel Bulteau Mainline :

« Bulteau et quelques amis se sont entre-filmés, en train de se piquer. Inutile de dire, qu’après une série de plans tout à fait nets (le long apprêt du bras, la pavane de la seringue s’approchant et l’aiguille tirant sa langue de feu, la tension d’un visage blanc au yeux fixes, aux dents serrées, la camera, substance inoculée fait son effet, est de plus en plus imprécisément maniée, et l’image de plus en plus involontairement abstraite »

le bouquin regorge de papiers sur Garrel, Arrieta le cinéma porno, le porno gay sm 70s … Tout ça pour dire comme l’autre que le cinéma c’est la mort au travail, et que la mort et la pornographie dans tous ses aspects ben c’est quand même un brin la même chose.

«Les reflets de la chair dans MAINLINE me font songer à des méduses qui se meuvent ensemble.» Henri Michaux.

Libellés :

links to this post

jeudi 19 mai 2005

Reginald Hill - Un si joli tableau


Je ne sais plus ou quand et comment j’ai acheté ce livre. Certainement sur l’un de ces tourniquets incertains qui sournoisement peuplent nos gares, reste que le hasard fait bien les choses et que parfois tomber sur une pépite par mégarde est une joie inattendue. Bon donc une pépite, voilà derrière la couverture jaune estampillée Agatha ce bouquin est une petite merveille d’humour anglais, entre la saine méchanceté d’Evelyn Waugh et la délicatesse amer de Ray Davies, une petite balade follingue dans la campagne anglaise et ses mœurs doucement dissolues, l’intrigue à tiroir est assez bien charpentée et même inattendue, mais le livre est surtout un pur délice d’humour doux un poil lunaire, cette délicatesse qui caractérise parfois l’esprit So british.
En name-droppant encore on pourrait dire aussi que le Smoking / No Smoking de Resnais n’est pas loin.

Libellés :

links to this post

samedi 14 mai 2005

Maxïmo Park – A Certain Trigger


Le groupe que vous allez adorer détester, en gros un chanteur à mèche comme chez Interpol , des gimmicks plus frais que chez Franz Ferdinand un son encore plus nerveux que les bien secs déjà Bloc Party et surtout quand même deux trois idées de mélodies accrocheuses (Limassol) c’est encore du revival eighties mais assez agréable, assurement le dernier Wedding Present est cent coudées au-dessus et tout ça ressemble à du Wire 25 ans trop tard (pour un disque sorti chez Warp ce n’est pas trop aventureux) ... mais bon c’est assez carré, bien foutu et surtout frais.

… Maximo Park groupe de l’année de la semaine ; la semaine prochaine c’est Kaiser Chief !!

Libellés :

links to this post

vendredi 13 mai 2005

VinTaGe RAoul Ponge ° in Yaourt (1983)

J’ai retrouvé une vieille bande millésimée 1983 un truc assez improbable d’un quidam aléatoire un certain Raoul Ponge , c’est chanté dans un yaourt d’une pureté inégalée et si ça intéresse quelqu'un voilà le toutim en MP3, tous commentaires acceptés.

1.mp3 2.mp3 3.mp3 4.mp3 5.mp3 6.mp3 7.mp3

Bonus Track live from the bathroom

links to this post

jeudi 12 mai 2005

Van Gogh - Portrait du Docteur Gachet


Vincent Van Gogh - Portrait du Docteur Gachet, 1890

"J'ai fait le portrait de M. Gachet avec une expression de mélancolie qui souvent à ceux qui regarderaient la toile pourrait paraître une grimace. Et pourtant c'est ça qu'il faudrait peindre parce qu'alors on peut se rendre compte combien en comparaison des portraits calmes anciens il y a l'expression dans nos têtes actuelles et de la passion et comme de l'attente et comme un cri. Triste mais doux mais clair et intelligent ainsi faudrait il en faire beaucoup de portraits cela ferait encore un certain effet sur la so à des moments sur les gens. Il y a des têtes modernes que l'on regardera encore longtemps qu'on regrettera peut être cent ans après. Si j'avais dix ans de moins avec ce que je sais maintenant comme j'aurais de l'ambition pour travailler à cela. Dans les conditions données je ne peux pas grand chose je ne fréquente ni ne saurais fréquenter assez la sorte de gens que je voudrais influencer"
Lettre de Vincent à Wil.

Libellés :

links to this post

un compteur pour votre site
OpenDrive